Le Lucerna fut construit au cœur de la Prague nouvelle, par Vasclav Havel – grand-père homonyme du dramaturge et Président de la République-. Au centre-ville, il est l’apothéose de cet art qu’on appela Art Nouveau. Vasclav Havel voulut que son cinéma incarne l’esprit et la fierté tchèques. Non seulement sa salle fut construite dans l’esthétisme de l’époque mais Vaclav Havel produisit, pour fournir sa salle, les films qu’il lui fallait. Il le fit en langue tchèque dans une ville où l’allemand était la langue des lettrés, de la bourgeoisie et le tchèque la langue vulgaire.

Vasclav Havel et son fils Milos – oncle du futur président – s’attachèrent aussi à produire leurs propres journaux d’actualité qui précédaient les grands films, informant ainsi ce petit pays sur reste du monde.

Lorsque les nazis envahirent la ville, c’est au Lucerna qu’ils fêtèrent leur victoire.  Quelques années plus tard, les soviets firent de même. Et, lorsqu’à la Révolution de Velours Vaclav Havel, le petit-fils, monta au bacon pour saluer les foules libérées de cinquante ans d’oppression, une clameur monta pour saluer le Lucerna. L’incarnation de cette fierté nationale, rêvée par son fondateur, rejaillit alors sur le petit-fils.

David Černý

The Lucerna of Prague

Built in the heart of the new Prague by Vaclav Havel, the grandfather and namesake of the former President of the Republic, and standing in the centre of town, The Lucerna was the apotheosis of what was known as “New Art”. Vaclav Havel wanted his cinema to embody Czech spirit and pride. Not only was it built in the aesthetic of the time but Vaclav Havel produced the films presented there, taking the laudable step of shooting them in Czech, the language of the people, rather than German, the language of literature. 

When the Nazis invaded the city, they celebrated their victory at the Lucerna. The Soviets did the same. And when, during the Velvet Revolution, Vaclav Havel the grandson went out onto the balcony to greet the crowds liberated after 50 years of oppression, a cheer went up for the Lucerna.

The embodiment of national pride created by its founder and reflected onto his grandson.


Écriture / Writing: Tereza Brdeckova & Joël Farges
Réalisation / Directing: Joël Farges
Montage / Editing: Adela Spaljova
Original music: Béatrice Thiriet

Co-production : France (Kolam) République Tchèque (Mimesis)
Avec le soutien du CNC et de la Procirep-Angoa
Avec la participation de Ciné+ et de Ceska TV

Durée / duration: 52 minutes
Format : HD ; existe en 2D et 3D relief
Documentaire de création / Creative Documentary

© Kolam – Mimesis – 2015

Coffret Cinémas Mythiques en vente ici : Condor


PRESSE


Le Lucerna de Prague

Vous pourrez aussi aimer