Ce n’est pas parce qu’on est Jean-Louis Livi, puissant producteur de plus de cinquante films prestigieux et qui constitue tout un pan de l’histoire du cinéma français de ces dernières années, qu’on fut un ancien agent puissant, créateur d’Artmédia, que les choses sont installées pour autant. Tel est le constat lucide et implacable que fait Jean-Louis Livi quand le tournage du film de Noémie Lvovski qu’il produit, s’interrompt brutalement. Sa prise de risques est énorme et si les assurances n’assument pas leur part, la société Film par film de Jean-Louis Livi sera en péril.
Loin d’être abattu, Jean-Louis Livi décide d’entreprend un premier film et tente de trouver une solution en négociant âprement avec les banques et les assurances afin de terminer, malgré tout, le film de Noémie Lvovski.
C’est le moment que Philippe Le Guay a choisi pour faire son portrait. Autrement dit pour faire le portrait d’un producteur en danger.

Noée Abita et Jean-Louis Livi

Nothing is ever won

Through the intimate and professional portrait of Jean-Louis Livi, one of the great figures of French cinema, Philippe Le Guay takes us to the heart of the mysteries of production and its hazards, far from the clichés of the caricatural figure of the profession of producer.

Jean-Louis Livi et Léa Mysius

Écriture & Réalisation / Writing & Directing: Philippe Le Guay
Montage / Editing: Giorgia Villa

Avec la participation de Ciné+
En coproduction avec Big Sur

Durée / duration: 65 minutes
Format: HD
Documentaire de création  / Creative documentary

© Kolam – Big Sur – 2018

Festival Lumière, Lyon, 2018

Rien n’est jamais gagné

Vous pourrez aussi aimer