En Andalousie, deux mondes se sont affrontés : le monde musulman et le monde chrétien.

Cet affrontement révéla deux types de cavaliers et deux types de chevaux : les cavaliers chrétiens, lourdement armés, droits sur leurs selles, leurs chevaux, puissants, lourds, tout aussi lourdement harnachés et les cavaliers berbères qui les harcelaient, armés d’une simple lance et d’un léger bouclier, jambes pliées sur des chevaux vifs, rapides, endurants et fringants. Cet affrontement révéla aussi deux modes de dressage : la bride et la genette.

Ce furent tout d’abord les vachers qui apprirent des berbères cet art de monter, vif et rapide. Et c’est dans une ancienne Finca, proche de Jerez, que la famille Domecq, depuis des générations, perpétue la doma vaquera, cet art de monter au champ.


La paix retrouvée, et sous l’impulsion des monarques espagnols, les haras royaux firent, par croisements, ce cheval magnifique que l’on appelle cheval de pure race espagnole. Il y a quarante ans, à l’initiative de plusieurs familles andalouses, une haute école fut ouverte à Jerez. Chaque jour, cette haute école offre un spectacle prestigieux : la danse des chevaux andalous.

À Cordoue, dans les écuries extraordinaires créées par Philippe II, voisinant la sublime mosquée Omeyda, une équipe récente donne une nouvelle vie à ce manège et à ces chevaux qui passent pour les plus beaux d’Europe. Cordoue équestre inscrit cet art équestre dans notre temps et nous présente les figures essentielles andalouses : cabrioles, levades, piaffer & courbettes…

Auteur & réalisateur / Writer & director: Joël Farges
Montage / Editing: Isabelle Ouzounian

Production : Olga Prud’homme Farges
Durée / duration: 52 minutes
Format: HD – 16/9
Documentaire de création / Creative doc. 

© Kolam – 2013


A NOTER :
Notre film de 52 minutes a été décliné en 3 films de 26 minutes intitulés :
– L’écuries d’Alvaro Domecq y Diez.
– L’Ecole Royale Andalouse d’Art Equestre de Jerez.
– Les écuries de Philippe II.

Les chevaux andalous

Vous pourrez aussi aimer