Cette histoire se passe dans un village du Bangladesh. Nous sommes en mai 2000. Je suis venue suivre l’arrivée d’un téléphone portable dans la vie de Halima, une simple paysanne. Ce téléphone, Halima l’a obtenu grâce à un micro crédit proposé par la Grameen Bank, la banque des pauvres. C’est le premier téléphone jamais installé dans ce village. Il devrait  profiter à Halima, ainsi qu’à tous les villageois.

Retour chez Halima en janvier 2007 ; le pari du professeur Yunus, qui entre temps a reçu le prix Nobel de la paix, a t-il réussi ? Un téléphone portable peut-il changer un destin ? Un micro-crédit peut-il aider à dépasser le « seuil de pauvreté » ? Que sont devenus Halima et son portable ?

Halima, 2000

Halima’s Cellphone

This story takes place in Bangladesh. We are in May 2000. I have come to follow the arrival of a cellphone in Halima’s life, a village woman. Halima got this cellphone thanks to a loan from the Grameen Bank, the « bank of the poor ». It is the first phone ever in this village. It should benefit Halima as well as all the village people.

January 2007: back to Halima. Has the bet of professor Yunus, who in between has been rewarded with the Peace Nobel Prize, succeeded ? Can a cellphone change a destiny ? Can micro credit help the poor jump above « poverty line »?  What happened to Halima and to her cellphone?


Professeur Muhammad Yunus, 2000
Professor Yunus & film director, 2007

Prix du Ministère de l’économie EKOTOP festival, Bratislava, 2007,
FICA (festival des Cinémas d’Asie) Vesoul, 2008,
Festival Sole et Luna, Palerme, 2008,
FIDA Doc Agadir 2008

Entretien réalisé en octobre 2007 par l’association Transboréal  
à l’occasion de la conférence : Bangladesh, berceau du micro-crédit

Entretien réalisé le 5 juin 2008 pour l’émission Nord-Sud présentée par Gaëlle Bézier

Le téléphone portable de Halima

Vous pourrez aussi aimer