Avec ce film, je souhaite montrer un exemple de « réussite sociale », alors que tous les indicateurs invitent à penser le contraire. A priori, n’imagine-t-on pas que la vie dans les prisons des pays pauvres, est plus pitoyable encore que sous nos latitudes ? Or, dès ma première visite à Puerto Princesa City Jail, j’ai eu une impression radicalement opposée. Par la suite, mes nombreuses fréquentations de ce lieu ont confirmé cette impression première : oui, j’ai rencontré des gens heureux dans cette taule tropicale où la colère que génère la privation de liberté est canalisée et transmutée en une énergie positive et créative.
Mon intention était de réaliser un film qui aille à l’encontre de la commisération. Celle que, trop souvent, les occidentaux éprouvent à l’égard de ces pays appelés « en voie de développement ». D’où cette question que le film sous-tend en permanence : et si, dans certains domaines, économique, social, culturel, les pays pauvres avaient des leçons à nous donner ?

Welcome to City Jail

With this film, I want to show an exemple of « social success »  happening in a jail, even though one could hardly think it is possible… Don’t we first think that, in poor countries, the jail situation for inmates should be worse than in our so called « developped countries » ? But, from my first visit at the Puerto Princasa City Jail, I had a very opposite feeling. Then, as I came back and spend time in this jail, my first feelings had to be confirmed : yes, I even met happy people in this tropical jail, where anger, generated by lack of freedom, is transmuted into positive energy and creativity.
My intent is to make a film that goes against commiseration. The one that, too often, western countries feel towards the so called « developping countries ». And, in between the lines, this question : what about if those countries had lessons to teach us?



Auteur & réalisatrice / writing & director: Olga Prud’homme Farges
Montage / Editing: Isabelle Ouzounian 

Durée / Duration : 52 minutes
Format : 3/4
Documentaire de création / Creative documentary

© Kolam – 2009

Festival Traces de Vie, Clermont Ferrand, 2009
Festival d’Ici et d’ailleurs, 2010,
Prix des détenues de Berkandael, Festival des Libertés, Bruxelles, 2010

La prison sans peine

Vous pourrez aussi aimer